Relaxation pneumophonique

la Relaxation Pneumo Phonique "RPP" est une technique de reprogrammation du mode respiratoire par médiation corporelle.

"Tu vis comme tu respires, alors respire comme tu veux vivre"


anonyme :
2011

  •  Mme D (institutrice et directrice d'école) dysphonique avec fuite glottique gauche, et rhinos permanentes, RGO, allergies... enseignait avec un micro MDPH. Je lui ai proposé des séances RPP qui ont permis d'énormes progrès. Elle a perçu la sensation d'un voile qui s'en va, du ventre qui se dénoue dès les premières RPP.
    Face au stress de sa vie quotidienne (voisinage, professionnel et familial), elle envisage une réorientation professionnelle. Sa voix va mieux, elle n'a plus de RGO et remange normalement.
    Nous travaillons sur la confiance en la vie, les rencontres positives. Elle prend du temps pour elle, est plus sereine. Je la vois encore une fois par semaine. Elle va retourner voir un phoniatre en Janvier (affaire à suivre).

anonyme :
2011

  • Melle A (19 ans) en terminale STG présentait un trouble spécifique du langage écrit versant compréhension. Très appliquée mais aussi très stressée. Je lui ai proposé la RPP car elle présentait une respiration haute et tendue.
    J'ai perçu une modification importante dès la première RPP. Elle a pris rendez-vous le matin de son épreuve de philo qu'elle redoutait. J'ai axé la séance sur la confiance. Elle était calme et détendue en fin de RPP. Elle est passée en Juillet m'annoncer ses résultats. Elle a obtenu le BAC STG avec mention AB. Elle a eu 14 en philo et m'a dit : "j'ai pas paniqué, je me suis lâchée" . Elle voulait partir en Australie pendant 9 mois avec des amis avant de poursuivre ses études en BTS commercial... (C'est beau la vie).

anonyme :
2011

    • Antoine (10 ans) présente une dysphasie phonologique avec bégaiement, problèmes familiaux. Je le vois deux fois par semaine. Il a bien investi les séances de RPP. Sa parole est devenue plus fluide. Il dort mieux selon sa mère. Il a repris confiance en lui au point de tenir un stand à la fête de l'école ! Les attaques vocaliques étaient meilleures. En spontané, le bégaiement était encore présent mais beaucoup moins important. Je ne l'ai pas suivi de tout l'été. Il est revenu fin septembre avec un bégaiement majeur et en grande souffrance. J'ai axé la prise en charge sur les RPP. Bercements, respiration, vocalisations... Il va beaucoup mieux actuellement. Il est aussi suivi en psychothérapie depuis peu. Il me demande la RPP pour " évacuer les tensions et relâcher sa mâchoire".

anonyme :
2011

    • Anthony (15 ans - 3ème) a été opéré d'un anévrisme avec hydrocé-phalie à l'âge de deux mois à Paris. Il a connu un parcours difficile avec de nombreuses rééducations : kiné, psychomotricité, orthophonie. Le bilan réalisé en février 2012 concluait à un trouble du langage écri t touchant le versant compréhension, un trouble de l'attention et un stress énorme. Il a redoublé la quatrième sans aucune amélioration. Après 3 RPP, sa respiration était meilleure, sa concentration progressait aussi, et surtout, il reprenait confiance en lui. Son raisonnement était mieux construit, plus logique. En juin, il me disait: "ça va beaucoup mieux, j'ai retrouvé le plaisir de travailler" . Il a continué quelques séances en juillet. Il est revenu dès septembre et demande souvent une RPP pour "l'aider à être attentif" . La gestion du stress est difficile en troisième, aussi les séances de RPP l'aident bien.

Anonyme :
2012

Cette personne après une première séance de RPP écrit : «Pour ce qui est de mon état: j'ai pris conscience que quelque chose (une peur diffuse) m'empêchait de respirer. Depuis, j'éprouve le besoin de faire des respirations amples, souvent. Et comme par hasard, je me sens beaucoup moins fatiguée et je ne
baille plus. »

Anonyme :
2012

Patient Alzheimer de 84 ans très figé dans ses attitudes et sa respiration, toussant souvent avec difficultés de respiration nasale. Il accepte avec plaisir ma proposition de RPP. J'ai pu réaliser une séance complète. Il ferme rapidement les yeux et se laisse aller. J'ai perçu une grande rigidité thoracique qui a peu à peu cédé. En fin de séance, il me dit : "C'est formidable même ma tête va mieux. J'ai jamais respiré comme ça." Nous avons beaucoup discuté lors du sevrage. Il est impatient de revenir. Je suis à la fois surprise d'avoir des résultats aussi rapides. Quelques jours plus tard : Je suis en train de faire 1 bilan de renouvellement. Je le trouve plus serein avec une meilleure écoute. Les résultats sont plutôt stables avec un mieux pour les 8 mots. En 2011 : 2/8. En 2012 : 4/8. C'est encourageant. Enf de 5 ans 1/2 suspicion de dysphasie phono. a eu 3 RPP. J'obtiens des vibrations sonores que je n'avais pas et de plus les sons s'allongent. Sa respiration est plus calme. Il s'endort un peu en fin de RPP. Physiquement, il est plus joyeux, il garde le contact visuel (qu'il n'avait pas). Il ose parler plus facilement sans se mettre de pression. La famille a accepté ma proposition d'1RPP/2 séances par semaine. Même le père semble adhérer...

RPP Relaxation

Les Techniques manuelles de la RPP :
- Toucher
- Vibration
- Bercement
- Onde vocale
- Manipulation corporelle

Contact

N'hésitez par, contactez nous, nous répondrons à toutes vos interrogations.

 

Cliquez